Je tricote assez rarement des gilets car ce n’est pas la pièce que je porte le plus (hormis des gilets à grands pans ouverts) , mais je reconnais qu’il en manque un ou deux dans ma garde-robe pour les inter-saisons à porter sur une robe ou un tee-shirt.

 

Et lorsque le modèle Winterfell Cardigan de Katrin Schneider est sorti j’ai eu un véritable coup de cœur pour cette forme à la fois simple mais modernisée par ce détail de mailles diagonales.

 

Foto_08

 

J’ai choisi de le tricoter dans une couleur vive pour égayer une tenue basique, même si j’ai longuement hésité à le tricoter en bleu marine comme le modèle de présentation.

 

 

winterfell4

 

Modèle : Winterfell Cardigan de Katrin Schneider- disponible en PDF sur Ravelry en anglais

Laine : Arco Iris Yarns, base "Dr Wool" (100% merinos)

Coloris : O+

Quantité  utilisée : 2.5 écheveaux pour la taille XS

N° aiguille utilisée : 2.5 et 3 mm

Modifications : tricoté en rond puis coupé avec la méthode du steek, oubli des mailles lisières sur les cotés.

 

J’ai fait également une modification (et pas des moindres !) car je l’ai tricoté en rond comme un pull, et j’ai coupé le milieu devant grâce à la méthode du steek à la machine à coudre.

J’ai fait ce choix pour deux raisons :

-      Je n’aime pas spécialement tricoter les mailles envers, ce qui est indispensable pour un gilet tricoté de façon classique en allers-retours

-      Ma tension sur les rangs envers est plus lâche que les rangs endroits, et crée donc un « tissu » non régulier (phénomène que j’ai constaté lorsque j’ai tricoté mon pull Boxy de Joji Locatelli, car après avoir tricoté le corps en rond, les devants sont tricotés en aller-retour après la séparation des manches)

-       

Mais qu’est-ce que le steek ? Cette méthode (beaucoup utilisée pour les gilets en jacquard style islandais), consiste à tricoter un projet en rond et ensuite le découper (en sécurisant au préalable les mailles).

 

winterfell2

 

Il existe de nombreux tutoriels pour cette méthode, mais j’ai profité de réaliser cette technique sur mon gilet pour filmer mon « steek ». Je vous invite donc à découvrir ma vidéo Youtube ici (en cliquant sur le lien).

 

Concernant plus en détails le patron, j’ai choisi de tricoter la taille XS en me basant sur mon tour de buste actuel qui est de 84cm, mais j’ai fait une manche en S (après m’être rendue compte que la 1ere manche était un poil étroite…hum !)

Le modèle est assez bien expliqué, je n’ai pas eu de difficultés de compréhension même pour réaliser la torsade avec la maille glissée qui semble avoir posé problème à plusieurs tricoteuses. En revanche je ne sais pas pourquoi mais j’ai complètement oublié les mailles de fausses coutures latérales ! Rien de grave mais j’aurais effectivement trouvé plus joli d’avoir ces mailles sur le côté pour délimiter le départ des diagonales.

 

winterfell1

 

Pour la laine j’ai utilisé la base Dr Wool de chez Arco Iris Yarns dans le sublime coloris « O+ ». Pour la taille XS/S j’ai utilisé 2.5 écheveaux.  Le modèle est normalement tricoté en laine de catégorie « sport » (environ 280m pour 100g) avec un échantillon de 23m pour 10cm. Mais sachant que je tricote de manière lâche je savais pouvoir obtenir cet échantillon avec une laine de catégorie « fingering » (environ 400m pour 100g).

 

Pour plus de détails sur les qualités de laines je vous invite à lire l’excellent article de Lise Tailor sur le sujet.

 

winterfell3

 

Je suis absolument RAVIE de la laine, elle est douce et agréable à tricoter et donne une très jolie définition des diagonales. Et ne parlons pas de cette couleur absolument dingue !

 

Pour conclure je suis très conte de ce gilet à tous points de vue, aussi bien pour le plaisir que j’ai eu à le tricoter et à retenter l’expérience du steek, que pour le projet fini que je vais certainement beaucoup porter !