Un long silence depuis quelques semaines mais mon mois de mai a été bien éprouvant : le retour au travail (mais quelle bouffée d'oxygène !) et du coup la course contre la montre qui a démarré...

 

Se lever/Se préparer/Préparer les filles pour aller chez la nounou/Aller au boulot/Bosser/Boire un café/Aller au self OU aller à la salle de sport/Retourner bosser/Courir chercher les filles chez la nounou/Donner le bain/Donner les repas/Préparer le sac des filles pour le lendemain/Coucher Alice/en option : se poser 5min dans le canapé/Manger/Endormir Laura/Comater devant la télé/Coucher Laura/Dormir (pas plus de 4h d'affilée car Laura se réveille toujours la nuit...)/Se lever, etc...

 

Et oui comme beaucoup d'entre vous je n'ai plus le temps de tricoter ou coudre, ça me manque terriblement...

 

 ***********************************

 

Mais malgré tout j'ai encore quelques bricoles à vous montrer, réalisées avant la reprise du travail : la première (et non la moindre) est ma robe de mariée, car nous avons enfin officialisé notre situation devant Mr le Maire le 27 avril 2013...

Nous souhaitions une cérémonie simple et en cercle très intime, j'ai donc imaginé donc une robe à l'image de ce mariage : simple et non conventionelle :o)

robe1

 

Modèle : robe 114 du magazine Burda octobre 2009

Fournitures : satin duchesse ivoire et doublure taffetas Tissus Price.com , dentelle noire et galon dentelle Ma petite mercerie

Taille réalisée : 38 (pour mon 38 habituel)

Modifications : dos modifié

 

Pour rappel le modèle de la petite robe noire réalisée précédemment a servi de test pour cette fameuse robe de mariée, qui a subi quelques petites modifications : dos découpé façon Belladone de Deer&Doe avec dentelle noire appliquée, dentelle noire appliquée sur les godets également...

mariés3vue de dos de la robe, avec la découpe façon Belladone

 

Coté réalisation j'ai vraiment galéré ! Autant la version popeline a été un plaisir, autant je déteste le satin et le taffetas: le tissu glisse entre les doigts et sous le pied de biche, s'effiloche...En plus la mauvaise surprise au 1er essayage est que le satin ivoire, et bien c'est quand même transparent : on voyait toutes les coutures ainsi que celles de la doublure !

Du coup j'ai assemblé une à une toutes les coutures robe et doublure pour que celles-ci tiennent bien en place l'une sur l'autre et soient donc moins visibles...

 

mariés2

 

Et porté avec un boléro en satin noir (non homemade car acheté la semaine même du mariage, et oui j'ai espéré jusqu'au dernier moment qu'il fasse beau...). J'aime beaucoup l'ensemble mais quel dommage car on ne voir plus le joli dos !

 

Et pour la petite histoire, nous retiendra que nous avons eu un "mariage blanc" :

neigeSans rire, 10cm de neige fin avril en Chartreuse...